Bonito et ses eaux cristallines : du 08/06/10 au 11/06/10
  

Bonito et ses eaux cristallines : du 08/06/10 au 11/06/10

Brazil, Brésil le 11/06/2010

 

Après un mois en Bolivie, voilà on traverse la frontière à Corumba. Nous sommes désormais officiellement dans la Republica do Brasil! Changement brutal pour notre petit porte-monnaie (1 euro = 2 reais). Le bus pour rejoindre Bonito est bien cher pour seulement six heures de trajet.

Arrivés à Bonito, on découvre une ville sans charme, un hôtel sympa quand-même avec un petit-déj gargantuesque et des excursions hors de prix! On part changer nos derniers euros à la Banco do Brasil (pas le choix seulement une banque), ah bah couillon! Ils nous prennent une commission de 15 euros (même sur du liquide) et un taux très peu avantageux. Notre amie Benedetta ne peut retirer d'argent ni avec sa visa, ni avec sa mastercard, elle est furax et veut déjà repartir vers l'Argentine.

Le lendemain, après un petit dèj costaud (charcuterie, gateaux,...), on opte pour la visite de la grotte du Lago Azul, l'une des plus grandes du pays. Equipés d'un casque, nous descendons pour atteindre un lac couleur bleu transparent avec des millions de stalactites et stalagmites. On essaie tant bien que mal de comprendre les explications du guide en portugais mais c'est pas gagné. De retour au village, on tente un restau à volonté, principe excellent d'un prix fixe et l'on mange à n'en plus pouvoir. Très bon rapport qualité / prix pour celui-là.

Le matin suivant, excellent, des toucans petit déjeunent à côté de l'hôtel, on s'approche et on en prend plein les yeux. Incroyable de voir ces oiseaux de si près alors qu'ils sont si craintifs, mais l'appétit les rend vulnérables! L'après-midi, Benedetta et moi (Marion se repose) partons au Balnerio Municipal. Bonito est célèbre pour ses eaux cristallines où l'on peut nager avec des centaines de poissons, mais les sites privés proposent des tarifs prohibitifs. Au Balnerio c'est public et donc abordable. Après 7 km en vélo, on arrive enfin à la rivière. Il fait un peu frais car c'est la fin de journée, on se change et c'est parti. Les masques enfilés on se jette dans l'eau glacée (il faut le dire) : spectacle unique, on se croirait dans un aquarium géant. On est entouré par les poissons de toutes parts, des dourados (sorte de truite), on se laisse guider par le courant, il ne nous manque plus qu'une queue et on se prendrait pour des poissons. Sortis de l'eau, ça caille, mais des aras (un rouge et un bleu) nous réchauffent l'esprit. En rentrant, on assiste aux magnifiques couleurs rouge et rose du coucher de soleil qui embrasent le paysage.

Puis, après quasiment deux semaines passées ensemble, on quitte Benedetta qui part pour l'Argentine et nous pour São Paulo. Ciao amiga!

Ben

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Brésil